Csertiona Index du Forum


Le Camp.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Csertiona Index du Forum -> Les Alentours -> Camp des Guerlones
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Sir Kyrfall
Guerlone

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mar 2010
Messages: 9
Point(s) de réputation: 10
Réputation: 1,11

MessagePosté le: Lun 8 Mar - 18:56 (2010)    Sujet du message: Le Camp. Répondre en citant


Le Camp.
 


Sir Kyrfall rentra au camp, Néra sur ses talons. C'était un camp de campagne. La tente centrale, celle du capitaine de section (Sir Kyrfall), et les tentes des autres tout autour, en cercle. Trois feux entouraient la tente centrale, autour d'eux, les mercenaires se réchauffaient. L'hivers se faisait déjà menaçant.

Il laissa Néra gueulait sur un goujat et il entra dans sa tente. Un plateau de fruits l'y attendait. Belle attention. Que des pommes mais c'était toujours ça de prit.

Il en croqua une et s'allongea dans son hamac avant de refermer sa couverture de campagne sur son corps imposant. Kyrfall s'endormit.
_________________
Dernier Drentel.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Lun 8 Mar - 18:56 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Père Tichon
Marchand

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2010
Messages: 7
Point(s) de réputation: 7
Réputation: 1,00

MessagePosté le: Mer 10 Mar - 12:41 (2010)    Sujet du message: Le Camp. Répondre en citant

 " Ouech mais qu'y t'y font l'y dirrière d'y mon champs, c'tes nomades l'y ?

Y s'y prennent pour l'y meilleurs, t'y t'être ? 'vont tater de la fourche du Père Tichon, c'tes animaux là! "



_________________
" La chique est plus facile à mordre que le gobelin. "


Revenir en haut
Narrateur Secondaire
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2009
Messages: 39
Nom de la demeure: sparte!
Masculin
Point(s) de réputation: 43
Réputation: 1,10

MessagePosté le: Mer 10 Mar - 13:14 (2010)    Sujet du message: Le Camp. Répondre en citant

Père Tichon, accompagné d'une quinzaine d'esclaves gobris, descendit le flanc de la colline sur le dos de son âne albinos... Il se tourna vers ses esclaves et fit son discours:

 " Du haut d'ces 400 000 milles épis d'maïs, quinze ans de labeur vous regarde. "

Les gobris levèrent leurs coutelas, leurs fourchettes, leurs hachoirs et leurs louches en gueulant leur enthousiasme.

" C'qu'y a d'bien avé les sous d'v'loppés mentaux, c'qu'on leur dit nimp' nawak' y sont contents " pensa t il pour lui.

La charge se passa sans encombre, enfin, c'était plutot une charge pour réveiller tout le camp. Typique débilité paysanne. Enfin, sans encombre, quelques gobris se foncèrent dedans, d'autres trébuchèrent. C'était pitoyable.

Ils s'arrêtèrent au niveau de l'entrée du camp, on ne sais pas pourquoi, et Père Tichon hissa le drapeau blanc, il n'aimait pas trop les regards des " immigrés ".


Revenir en haut
Néra
Guerlone

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 12
Point(s) de réputation: 13
Réputation: 1,08

MessagePosté le: Mer 10 Mar - 14:38 (2010)    Sujet du message: Le Camp. Répondre en citant

Néra avait vu la "chevauchée héroïque" dévaler la colline et avait sonné le rassemblement.

Placés à la limite de la première tente, les mercenaires formaient la ligne lorsque les gobris arrivèrent à portée. Ils s'arrêtèrent.

"Hé !! Ho !! C'est quoi ce souk ? une coutume locale ?"


Elle fit signe discrètement à un des gars d'aller chercher le patron, puis s'avança d'un pas, les mains sur les hanches, en signe de défi.

"Y'a un problème ? Il cherche les ennuis l'vieux ? C'est quoi ton soucis ?"


Revenir en haut
Père Tichon
Marchand

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2010
Messages: 7
Point(s) de réputation: 7
Réputation: 1,00

MessagePosté le: Mer 10 Mar - 14:59 (2010)    Sujet du message: Le Camp. Répondre en citant

" J'l'y dit qu'le vieux, d'jà l'est pas trop'vieux, car n'y a plus vieux ... c'vrai qu'n'y a plus jeune aussi... enfin... bref, vous essayez d'm'détourner l'n'yeux d'vot' squat'landestin, n'hein?! Mais j't'y suis pas plus n'aveugle k'la normal, qu'ç'se sache! V'déguerpissez d'mes terres où j'vous la fous profonde m'fourche! Et j't'y peux le dire qu'ton derche, donzelle, t'l'y rouleras t'y peu beaucoup moins, parole d'Père Tichon! T'y peux m'y croire, ça... N'hein! "
_________________
" La chique est plus facile à mordre que le gobelin. "


Revenir en haut
Néra
Guerlone

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 12
Point(s) de réputation: 13
Réputation: 1,08

MessagePosté le: Mer 10 Mar - 15:41 (2010)    Sujet du message: Le Camp. Répondre en citant

Elle se retourna. Se pencha légèrement, présentant son popotin à l'assistance gobri avant de se le tapoter légèrement en signe de défi. Puis se retourna, à nouveau face à eux, épée en main, sourire carnassier.

"Viens donc Hé banane !! J'te rassure ! Mon derche, il est bien à l'abri là où il est !

On va pas y rester 107 ans sur ton gourbis ! T'inquiète le vieux, on a bien l'intention d'lever le camp, on a une VRAI guerre à mener ... nous !
"

Elle tourna la tête vers les autres mercenaires :

"Bon alors ? Il arrive le patron ?"


Revenir en haut
Sir Kyrfall
Guerlone

Hors ligne

Inscrit le: 06 Mar 2010
Messages: 9
Point(s) de réputation: 10
Réputation: 1,11

MessagePosté le: Mer 10 Mar - 15:50 (2010)    Sujet du message: Le Camp. Répondre en citant

" Le patron est là. C'quoi l'histoire... "

" L's'toire c'qu'vous êtes sur m'propriété, tiens, d'hé, hn'hein! "


" Eh bien, vous partez on s'en ira..."


" C'marche ! D'ak'ô'd'ak.... J'préfère ça, paske c'te f'm'lle 'tait plus pour les n'embrouilles, c'les jeunes, savaient... 'fin, m'en fiche... "


Que lui avait il fait changer d'avi. La bourse pleine de fausses serres de Sir Kyrfall. Et il partit.
_________________
Dernier Drentel.


Revenir en haut
Néra
Guerlone

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 12
Point(s) de réputation: 13
Réputation: 1,08

MessagePosté le: Mer 10 Mar - 16:00 (2010)    Sujet du message: Le Camp. Répondre en citant

"Bon aller les gars ! arme au fourreau ! repos !"

Elle se dirigea vers Kyrfall :

"Alors, on fait quoi ? on se repose un peu ou on lève le camp direct ?

On part maintenant ?

J'croyais qu'on devait attendre un peu ?
"


Dernière édition par Néra le Lun 15 Mar - 20:52 (2010); édité 1 fois
Revenir en haut
Néra
Guerlone

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 12
Point(s) de réputation: 13
Réputation: 1,08

MessagePosté le: Lun 15 Mar - 20:51 (2010)    Sujet du message: Le Camp. Répondre en citant

Il ne l'écouta pas et rentra dans sa tente.

"Pffff .... Bon .... Le v'là de mauvais poil !

Grrr ...
"

Elle retourna vers sa propre tente. L'un des mercenaires s'approcha l'air de rien, mais elle repéra très vite son manège.

"Va voir sous ta tente ce qu'y s'y passe !!

On peut pas visiter ?

Et celui-là, il peut visiter ton nez ? (demanda-t-elle en lui montrant son poing)

T'énerve pas !

Oh mais j'suis pas énervée, j'te préviens juste !"

Il repartit bredouille sous les rires des autres.

Néra rentra dans sa tente. Heureusement qu'elle s'était assurée d'avoir une tente pour elle.

Cà commence bien ... heureusement qu'la paie vaut le coup !!


Revenir en haut
Néra
Guerlone

Hors ligne

Inscrit le: 07 Mar 2010
Messages: 12
Point(s) de réputation: 13
Réputation: 1,08

MessagePosté le: Ven 19 Mar - 13:20 (2010)    Sujet du message: Le Camp. Répondre en citant

Tandis qu'elle se reposait, elle sentit une présence. Elle révisait déjà mentalement le juron qu'elle allait balancer à l'importun lorsqu'elle sentit un poids très lourd sur sa poitrine.

En ouvrant les yeux, elle vit un genou armuré, quelqu'un appuyait de tout son poids. Elle allait crier mais elle sentit le contact froid d'une lame sous sa gorge.

"Tu me laisses parler, ensuite je pars, et seulement après tu feras ce que tu voudras ... on est ok ?

(il avait une voix caverneuse et lointaine à glacer le sang) J'peux pas bouger et t'a qu'un geste pour m'décapiter ... j'ai le choix ?

Si j'avais voulu te tuer, je l'aurais fait ... mais si tu m'y obliges, je le ferais !

Comment je t'ai pas senti arriver ?

Quelque chose dans la façon de parler de l'inconnu lui ... ses yeux s'étaient habitués à la pénombre, elle voyait nettement à qui elle parlait :

 

Dis à Kirfall d'arrêter tout de suite son entreprise !

C'est un exalté ! tu peux rêver pour que SIR Kirfall renonce ! si c'est çà que t'es venu ...

Une petite pression du genou la fit taire.

Ce n'était pas une demande ! Il ... n'y a plus rien à sauver là-bas ...

Elle le sentit perturbé.

T'es qui ? t'es quoi ?

Je sens dans ton regard que tu as déjà un peu deviné !

Tu es un Guerlone ! Cà se sent à ton accent ! Alors pourquoi es-tu contre notre expédition ?

J'ETAIS un Guerlone ! J'étais vivant ... j'étais un chevalier, comme ce bon vieux fou de Kirfall ! Mais je ne suis plus rien de tout cela !

Il se releva et s'éloigna du lit de camp de Néra. Elle hésita à dégainer son épée mais préféra attendre la suite. Il alla s'asseoir par terre en face d'elle. Sa lourde armure ne faisait pas le moindre bruit.

Vous risquez tous de finir comme moi ! Ou alors pour les plus chanceux, c'est la mort qui vous attend !

Tu es si sûr de notre échec ?

Non ! Je ne suis sûr de rien ! Je ne ressens plus rien ! .... "Ils" m'ont envoyé pour tuer Kirfall et faire échouer votre expédition .... mais même si je suis devenu "Çà" ... un chevalier Guerlone ne portera jamais la main sur un chevalier Guerlone ! C'est un serment que j'ai passé il y a longtemps ... et je ne peux ...

Rebelle toi ! Rejoins nous !

Lui qui dégageait un tel danger juste avant, il semblait si las d'un seul coup.

Si seulement .... ils ont des espions partout ... s'ils me repèrent ...

Jusqu'ici, elle n'avait pas réfléchis aux conséquences de cette mission, c'est l'argent qui l'intéressait avant tout ...

S'ils me repèrent, je ne risque pas grand chose de plus que ce que j'ai déjà subi ! (Il se releva d'un bond, serrant son épée, Néra eut un mouvement de recul) ... Je vais rester dans votre ombre ! Essayer de protéger Kirfall comme je pourrais !

Ne dis à personne que je suis ici ! Personne ! N'ai confiance en personne !

Il recula dans l'ombre et disparut. Néra se demanda même si elle n'avait pas révé tout cela mais une goutte de sang perlait de sous son menton, signe que l'épée avait bien été là.


Revenir en haut
Narrateur Secondaire
Modérateur

Hors ligne

Inscrit le: 30 Sep 2009
Messages: 39
Nom de la demeure: sparte!
Masculin
Point(s) de réputation: 43
Réputation: 1,10

MessagePosté le: Ven 19 Mar - 18:27 (2010)    Sujet du message: Le Camp. Répondre en citant

Au loin, Credrich avait tout vu, tout entendu et tout gravé dans sa petite mémoire. Il n'était pas sot, ces informations pourraient lui valoir autant un bon coup de pied dans l'arrière train par Kyrfall pour espionner " sans l'avi des gens " - comme si les espions demandaient l'avis de leur cible... bref... - mais surtout, sa récompense, il la voyait bien du coté de guerlone démone. Oui, bon, trahir c'est pas bien et tout le trallala... Mais s'il n'y avait pas de traitres il n'y aurait pas autant de puissances humaines, non...?

Credrich croyait en ce raisonnement, il aimait progressivement de plus en plus le chaos. Tout ce qu'il pouvait lui apporter. C'était beau cette pierre étrangement lumineuse, comme elle pouvait améliorer les corps si classiques des humains... Tantôt de deux autres bras, de quelques paires de tentacules, etc... Lui, il avait eut comme don de ce minéral une agilité et une vitesse pas possible.. Certes celui avait valus de s'acquitter d'une dette, la perte de ces deux jambes par le remplacement de celles d'un loup au proportion humaine. Et sans poil. Très laid.

Mais bon, tant qu'à aimer le chaos, autant lui pardonner ces défauts de fabrication... Et Credrich trouvait déjà ça plus beau que les deux pattes raides des humains. Mainten il était un adorateur... Enfin, ces sots d'hommes le nommait " mutant " mais n'est il pas vrai que les hommes, sans le chaos, peuvent déjà faire des " mutants " rien qu'en baisant avec ses proches parents.

Credrich partit pour le rituel. C'était l'heure et la pleine lune montrait déjà son charme surnaturelle.


Revenir en haut
Père Tichon
Marchand

Hors ligne

Inscrit le: 10 Mar 2010
Messages: 7
Point(s) de réputation: 7
Réputation: 1,00

MessagePosté le: Ven 19 Mar - 19:21 (2010)    Sujet du message: Le Camp. Répondre en citant

 " C'quoi c'p'tit chaoteux qui croit p'voir gambader dans m'champs, donc dis ! S'croivent qui peuvent cram'ter des p'tits chaoteux et for'niquer avec le diab'tin vont t'y voir la fourche d'y l'y derche bien t'y beaucoup profond, héhé ! J'vais leur ramener empalé m'y, leur trik lii ! P'faitement Huhuhu... Goblins, attaquez ! " 
_________________
" La chique est plus facile à mordre que le gobelin. "


Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 00:07 (2017)    Sujet du message: Le Camp.

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Csertiona Index du Forum -> Les Alentours -> Camp des Guerlones Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  


Index | Panneau d’administration | faire son forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation